Voyagez dans le temps dans une forêt primaire tempérée pluviale menacée (documentaire HD)

Ce court documentaire vous fera voyager dans une forêt vierge spectaculaire, la dernière de ce genre sur Terre. La forêt Incomappleux est restée intacte depuis la dernière période glaciaire. Malgré sa beauté saisissante et sa riche biodiversité, le gouvernement canadien n’a accordé aucune protection à cette forêt. Cela signifie qu’elle peut être détruite à tout moment. De larges parties ont déjà été coupées et converties en exploitations forestières. Ce magnifique documentaire est disponible uniquement en anglais, mais vous pouvez activer les sous-titres automatiques en français. Même si la traduction est loin d’être parfaite vous allez voir la beauté spectaculaire d’une forêt primaire, c’est un véritable voyage dans le temps. Vous allez également ressentir la passion des gens qui ont réussi à la protéger jusque maintenant. Il est temps que nous leur donnons un coup de main en exigeant que sa beauté et biodiversité soient protégés pour les générations à venir. Demandons au gouvernement d’accepter la proposition de la Valhalla Wilderness Society et d’accorder une protection à cet écosystème d’une valeur inestimable.

Sauvons la forêt Incomappleux!

  1. Commencez à agir en regardant le documentaire. Ressentez la beauté de la forêt et la passion de ses protecteurs.
  2. Signer la pétition. (lien) Encore mieux, écrivez une lettre ou un email. Cela devrait constituer un moyen plus efficace de faire pression sur le gouvernement. Vous trouverez l’inspiration pour la lettre ainsi que les adresses des ministres compétents ici. (lien)
  3. Partagez cet article, la pétition ou le documentaire sur vos profils de réseaux sociaux avec le hashtag #primeval.
  4. Parlez en à vos amis et à votre famille, rien n’est mieux qu’une vraie conversation. Expliquez-leur pourquoi leur participation compte.

Si vous ne pouvez vous lasser de sa beauté, jetez un coup d’œil à cet impressionnant time-lapse de la vallée:

Protégeons cette forêt pour les générations futures.

SouteneurDepuis
Fabio K. 06/2016
Bradley Davis04/2017
Sandra Debosschere05/2017
Yordan Petkov06/2017
Marinella Cara07/2017
Danielle Marsh03/2018
Annie Andreoletti04/2018
Mel Picard08/2018
Sven Steinert09/2018
Veronique Thellier11/2018
Devin Ford11/2018
Brittany Morris11/2018
Christiane Hoyos12/2018
Kylie Bull01/2019
Claudia Borges01/2019
Glen Hootman01/2019
Sébastien Thirard02/2019
Frédérique Moors02/2019
Steve the Bartender02/2019
Angélique Fonteneau03/2019
Barbara Zimmerman03/2019
Marit Enge04/2019
Jana Novak06/2019
Shannon Hanaway08/2019

Aleks Evtimov

Je suis le créateur et le gestionnaire des communautés 'Plus d'Arbres Moins de Connards', 'Je ne suis plus un mouton', 'L'univers est en nous' et 'More Trees Less Assholes'. Depuis cinq ans nous utilisons les réseaux sociaux ensemble dans le but de donner une voix à ceux qui n'en ont pas. Je créé du contenu sur la déforestation, le changement climatique, le bien être des animaux et la pollution et grâce à vos interactions ces informations atteignent des millions de personnes chaque année. J'aime bien toucher à d'autres problèmes modernes, tels que l'intelligence artificielle et son impact sur l'économie et les réseaux sociaux et leur impact sur notre société et nos systèmes politiques.

  1. Voici ce que nos communautés ont accompli en janvier – VegaNews.Eu

    […] Au cours du mois de février, nous allons avoir un objectif très précis: la protection de la dernière forêt pluviale tempérée continentale du monde: l’Incomappleux. La forêt est située en Colombie-Britannique au Canada et constitue un véritable trésor de biodiversité. Elle a survécu intacte depuis le dernier âge glaciaire, mais le gouvernement canadien n’a pas agit pour la protéger. La forêt peut être exploitée à tout moment, malgré le fait qu’elle abrite de nombreuses espèces d’animaux, de plantes, de lichens et d’arbres menacées d’extinction. De nombreux activistes et biologistes ambitieux n’ont pas réussi à convaincre le gouvernement canadien d’accorder une protection permanente. La pétition est en ligne depuis près de 2 ans et compte à peine 40000 signatures. Même si nous réussiront à obtenir 1 million de signatures, cela ne signifie pas que le gouvernement décidera d’office de protéger la forêt. Nous devrons faire plus que cela. Les lettres et les courriels peuvent être beaucoup plus efficaces qu’une pétition et c’est ce que suggère la Valhalla Wilderness Society. Nous devrions contacter les responsables du gouvernement canadien et faire pression sur eux pour qu’ils agissent. J’ai peur que cela ne suffise pas. Nous devrions utiliser tous les outils à notre disposition. Je ne suis pas un citoyen canadien et vous ne l’êtes probablement pas non plus, mais nous pouvons demander à nos propres gouvernements et institutions internationales de convaincre leurs collègues canadiens d’accorder la protection de la forêt. Je vais créer des publications quotidiennes sur ce sujet tout au long du mois et je vais essayer de vous faciliter la communication avec les institutions qui pourraient nous aider. Nous allons essayer de parler à l’UE et à l’ONU et de les convaincre que la forêt mérite d’être protégée pour les générations futures. Notre objectif est ambitieux, mais j’estime que c’est absolument possible et nécessaire de le réaliser. Vous pouvez apprendre davantage sur la forêt en visionnant ce documentaire spectaculaire. […]

Write a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *