Quelle est la place de l’humain dans l’écosystème planétaire?

Dans le cadre de la semaine du ver de terre j’ai le privilège de partager avec vous un extrait du livre ‘Éloge du ver de terre‘.

De la nature de l’agriculture

Vu ainsi, l’individu n’a donc pas de sens en dehors de son espèce, puisque seuls les systèmes en ont un. D’accord, on peut en discuter jusqu’à la fin de la nuit, mais les faits sont là : la planète est un gigantesque écosystème fait d’une multitude d’écosystèmes où chacun n’est pas plus qu’un simple composant interchangeable comme tous les composants. D’accord, c’est peu reluisant pour l’être, et c’est à l’opposé du discours des religions censées nous relier les uns aux autres, alors qu’elles nous mènent par la barbichette comme des moutons. Ce ne sont pas les êtres qu’il fallait relier, mais les espèces !

Parce que dans un système biologique, seuls les rouages comptent, seuls les écosystèmes font sens, seule l’espèce fait sens, seul le cueilleur-chasseur est l’exemple typique de l’agriculteur naturel qui ne fait que prélever sa part sans modifier le milieu. Mais, en l’espèce, ce n’est plus de l’agriculture.”

Christophe Gatineau parle d’une réalité inconfortable, la civilisation que nous avons construit sur base de l’agriculture menace l’équilibre planétaire qui nous donne la vie. Si cela était moins évident au cours des 10.000 années depuis son invention, l’explosion de la technologie et de la population humaine durant le dernier siècle ont dévoilé que nos pratiques agricoles sont en conflit avec l’écosystème de la Terre.

J’utilise l’occasion pour remercier l’auteur pour la permission de publier cet extrait de son livre, et pour vous recommander vivement de vous procurer L’Éloge du ver de terre. Ce livre changera votre perspective non-seulement sur les vers de terre, mais sur une des fondations principales de notre civilisation.

Partagez cet article avec #semaineduver et visitez les publications sur le hashtag pour découvrir plus d’infos sur les vers de terre. Si vous pensez que cette publication est importante, retournez sur Facebook pour interagir avec la elle, sinon personne ne la verra.

Aleks Evtimov

Je suis le créateur et le gestionnaire des communautés 'Plus d'Arbres Moins de Connards', 'Je ne suis plus un mouton', 'L'univers est en nous' et 'More Trees Less Assholes'. Depuis cinq ans nous utilisons les réseaux sociaux ensemble dans le but de donner une voix à ceux qui n'en ont pas. Je créé du contenu sur la déforestation, le changement climatique, le bien être des animaux et la pollution et grâce à vos interactions ces informations atteignent des millions de personnes chaque année. J'aime bien toucher à d'autres problèmes modernes, tels que l'intelligence artificielle et son impact sur l'économie et les réseaux sociaux et leur impact sur notre société et nos systèmes politiques.

Write a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *