Lolilta, l’orque la plus solitaire, pourrait enfin retrouver sa liberté

Lolita est l’orque la plus solitaire et probablement la plus malade du monde qui vit dans un petit aquarium à Miami. L’aquarium est si petit qu’il ne répond même pas aux normes légales du pays, qui comme vous pouvez l’imaginer, ne sont déjà pas très exigeantes. Après une vie passée dans des conditions épouvantables, Lolita pourrait enfin avoir une chance de se retrouver dans un sanctuaire maritime en pleine mer, grâce aux efforts de la tribu Lummi.

Lolita a été capturée dans la mer des Salish il y a 47 ans, elle n’avait que deux ans à cette époque. Depuis ce moment elle a été obligée de passer ses jours dans une baignoire en train d’amuser des foules de gens. Des activistes se sont battus pendant de longues années pour sa libération, mais aujourd’hui il y a de l’espoir que Lolita pourra enfin quitter sa prison. La mer de Salish et les régions autour font partie du territoire de la tribu Lummi. En vertu du Traité de Point Elliot de 1855, la tribu a légalement le droit de protéger leurs terres, leurs eaux et leurs poissons. Lolita n’est bien évidement pas un poisson, mais elle rentre dans le cadre protégé par ce traité. Les membres de la tribu ont déjà gagné plusieurs batailles légales sur base de ce traité, les experts légaux sont très optimistes par rapport à leur recours contre l’aquarium de Miami.

La tribu a habité dans la région depuis 12000 ans, il existe un lien spirituel profond entre ce peuple et la terre, les eaux et la faune de la région. Les Lummi ont voté unanimement pour libérer Lolita, Freddy Lane, membre du conseil Lummi a déclaré :

«Nous lui avons volé sa vie.»

Lolita a été diagnostiqué avec une série de problèmes physiques et mentales. La petite piscine dans laquelle elle vit ne lui offre aucune protection des rayons du soleil, ce qui a causé des dégâts considérables à sa vision. Dr Pedro Javier Gallego Reyes, vétérinaire et co-fondateur de l’association de biologie marine Odyssea a déclaré que Lolita est un «patient souffrant de maladies chroniques avec des infections récurrentes fréquentes et une insuffisance rénale’. Lolita reçoit des médicaments d’une manière constante, tous les jours elle est traitée avec des anti-douleurs, antibiotiques et autres. Sa santé mentale n’est pas dans un meilleur état, elle montre beaucoup de signes de stress et de frustration.

La chose la plus simple que nous pouvons faire pour éviter ce genre de tragédies est de ne jamais visité un parc d’attraction qui garde des cétacés. Si nous voulons observer ces animaux il existe d’excellents documentaires qui peuvent nous donner une fenêtre dans leurs vies. Quel est l’intérêt de voir ces animaux majestueux dans des conditions déplorables?
Sources : thedodo  onegreenplanet whales.org

 

Aleks Evtimov

Je suis le créateur et le gestionnaire des communautés 'Plus d'Arbres Moins de Connards', 'Je ne suis plus un mouton', 'L'univers est en nous' et 'More Trees Less Assholes'. Depuis cinq ans nous utilisons les réseaux sociaux ensemble dans le but de donner une voix à ceux qui n'en ont pas. Je créé du contenu sur la déforestation, le changement climatique, le bien être des animaux et la pollution et grâce à vos interactions ces informations atteignent des millions de personnes chaque année. J'aime bien toucher à d'autres problèmes modernes, tels que l'intelligence artificielle et son impact sur l'économie et les réseaux sociaux et leur impact sur notre société et nos systèmes politiques.

  1. Ines

    Petite erreur dans votre article, malheureusement la reproduction des cétacés en captivité est de nouveau autorisé en France. Une marche arrière honteuse …

Write a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *