Les végans sont trop agressifs

Avez vous déjà croisé quelqu’un qui vous a traité de meurtrier pour le fait que vous consommez de la viande et des produits animaux? Vous n’êtes pas le seul ! Beaucoup de gens se plaignent de l’agressivité qu’ils perçoivent dans les propos de certains végétariens et végans. Comment cette agressivité s’explique dans le contexte de personnes qui prônent la compassion?

Une personne ne fait pas la règle 

La plupart des végans ne vont pas vous insulter ou vous juger pour vos habitudes. Le fait de se sentir supérieur aux autres, d’être agressif et d’aimer de juger les autres ne sont pas des ‘qualités’ réservées aux végétaliens. Nous savons tous que il existe pas mal de gens  égocentriques qui doivent toujours se sentir mieux que tout le monde. Beaucoup de personnes n’ont pas la capacité de se mettre à la place d’autrui ce qui fait qu’ils sont souvent agressifs et  aiment bien juger les autres. Des personnes comme ça existent partout et ne sont pas du tout limités au mouvement végan. Les végétaliens qui sont agressifs dans leur communication, étaient probablement des gens agressifs dans leur communication bien avant de devenir végétarien/végan. Il est important de garder en tête aussi le fait que ce sont  les personnes les plus passionnées ou extrêmes qui vont s’exprimer le plus. Entrer dans chaque débat sur internet n’est pas forcement ce que tous les végétaliens font.

Où est la ligne?

Qui peut dire ce qui constitue un acte ou une parole agressive? Chaque personne a sa vision de ce qui est un comportement ou des propos tolérables.  Notre alimentation est un des sujets les plus sensibles. Depuis notre enfance nous n’aimons pas qu’on nous dise ce qu’on doit manger ou pas. Je me suis toujours considéré comme quelqu’un raisonnable et ouvert d’esprit, mais ma propre réaction initiale face au message végan a provoqué une réaction défensive. Dans une conversation sur le changement climatique une personne m’a simplement dit que si je suis sérieux pour la protection de l’environnement et le bien-être des animaux je devrais arrêter de consommer des produits animaux. J’ai réagi de la manière la plus stéréotypique imaginable, en disant que j’aime trop la viande et le fromage et que j’en mangerai sans aucun doute pendant toute ma vie. Je m’étais senti fâché et agressé par ces propos parce que je ne voulais pas détruire l’image de environnementaliste que j’avais de moi. La personne qui m’avait parlé de ça était proche de moi et tout à fait gentille, mais pourtant à mes yeux elle me jugeait et essayait de m’endoctriner par la peur. L’agressivité que j’avais perçu était en fait ma dissonance cognitive.

Le jugement, une stratégie désastreuse

Si vous voulez que le véganisme se propage, mon conseil est de laisser votre égo et jugement de coté. Souvenez-vous que vous même n’étiez pas végétarien ou végan toute votre vie. Chaque personne a son passé, ses habitudes, ses préjugés et si nous voulons que la communication soit productive il faut apprendre à se mettre à la place de l’autre. Personne n’a pas changé d’alimentation à cause d’une seule conversation, information ou image. C’est un processus inconscient qui peut prendre beaucoup de temps avant de commencer à immerger à la surface consciente. Même si ça peut être très difficile, nous devons agir avec patience et compassion. C’est plus facile de se fâcher que de chercher des moyens plus effectifs pour faire passer le message, mais quand les faits, la science et le bon sens sont de notre coté, il n’y a pas besoin d’être agressif.


Cet article fait partie de la série “Tous les arguments contre le véganisme”, où nous examinons avec un œil critique l’océan d’idées reçues et de désinformation qui entourent le véganisme. Consultez la catégorie ‘Les arguments’ pour trouver les autres articles et souscrivez-vous à notre Newsletter juste en dessous et suivez notre page Facebook pour les articles à venir.  Est-ce qu’il y a un argument sur lequel vous voudriez voir un article? Dites-nous dans les commentaires ici en dessous, ou envoyez-nous un message sur notre page.

Aleks Evtimov

Je suis le créateur et le gestionnaire des communautés 'Plus d'Arbres Moins de Connards', 'Je ne suis plus un mouton', 'L'univers est en nous' et 'More Trees Less Assholes'. Depuis cinq ans nous utilisons les réseaux sociaux ensemble dans le but de donner une voix à ceux qui n'en ont pas. Je créé du contenu sur la déforestation, le changement climatique, le bien être des animaux et la pollution et grâce à vos interactions ces informations atteignent des millions de personnes chaque année. J'aime bien toucher à d'autres problèmes modernes, tels que l'intelligence artificielle et son impact sur l'économie et les réseaux sociaux et leur impact sur notre société et nos systèmes politiques.

  1. Calie Co

    Qui est égocentrique ? Celui-celle qui remet en question toutes ses habitudes, fait un deuil sur les aliments d’origine animale qu’il-elle aimait tant parce qu’il-elle s’est rendu-e compte qu’il-elle était égoïste de cautionner l’exploitation des animaux non-humains ou cellui qui continue à en être complice et qui se vexe quand on lui explique le problème en donnant des faits réels ?!

    • Aleks Evtimov

      C’est clairement très égocentrique de ne pas se remettre en question. Ceci dit, il y a des personnes qui oublient que la plupart des végans étaient omnivore à un moment. Nous pouvons juger ces habitudes sans pour autant juger la personne. Elle est aussi victime de la culture.

  2. géraldine

    Nos amis carnistes qui se sentent victimes de l’agressivité des végans n’ont qu’à aller faire un tour dans les abattoirs et ils verront ce qu’est la violence. Quand on a vu ça, on n’a plus envie d’être sympa avec des braves gens qui nous expliquent que c’est regrettable mais que la viande c’est si bon. Quand on fait passer le plaisir gustatif avant l’empathie mérite-t-on d’être traité avec douceur et respect ?.

  3. Franck

    Voyons les commentaires: et vas y qu’on prend les omnis de haut, qu’on veut leur faire la morale et qu’on se dédouane de son agressivité… 3 ans après le discours est le même et les resultats ridicules. Et si on changer la méthodes? Braquer les gens en les traitant de cons ou de monstres à pas l’air de les convaincre…

Write a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *