Les vaches ont remplacé les mammifères sauvages

Une nouvelle étude a calculé le poids de la biomasse  sur Terre en gigatonnes de carbone, et a analysé sa composition. Les chercheurs se sont basés sur une grande variété d’études pour arriver à leurs conclusions poignantes.

Commençons avec les proportions. Les humains représentent seulement 0.01 % de la biomasse de la planète,  82 % de la biomasse est composée de plantes, et 13% de bactéries. Les animaux, les champignons et les virus constituent 5% de la biomasse. A premier abord, on pourrait croire que les humains sont légers comme de la poussière à l’échelle de la vie sur Terre, mais l’étude a dévoilé tout à fait le contraire, nous avons un poids gigantesque sur l’écosystème.

Notre espèce a commencé à modifier la composition de la biomasse depuis la nuit des temps. L’extermination de la grande mégafaune a déjà diminué considérablement le poids des mammifères terrestres sauvages.  La biomasse des mammifères marins s’est rétrécie de cinq fois à cause de la chasse commerciale des baleines, le poids total des poissons a diminué d’environ 15%. Mais ce sont vraiment les révolutions agricoles et industrielles qui ont généré une vague de destruction sans précédent.

La domestication du bétail a provoqué un changement profond dans les proportions de la biomasse des mammifères. Aujourd’hui, les mammifères sauvages représentent seulement 4% de la biomasse. La Terre est dominée par le poids des animaux domestiques qui comptent 60% du poids des mammifères. Les humains représentent 36% de la biomasse des mammifères.

“C’est vraiment frappant, notre place disproportionnée sur Terre”, a déclaré chercheur principal de Weizmann Institute of Science in Israel, Ron Milo, devant le Guardian. «Quand je fais un puzzle avec mes filles, il y a généralement un éléphant à côté d’une girafe à côté d’un rhinocéros, mais si je voulais leur donner une vision plus réaliste du monde, ce serait une vache à côté d’une vache à côté d’une vache et puis à côté d’un poulet. ”

Ces chiffres nous offrent une perspective qui est difficile à avaler. Même si j’étais conscient que nous avons tué une très grande partie des animaux sauvages, je n’imaginais pas que la situation était si sévère, je ne pensais pas que le classe des mammifères était complètement dominé par les vaches. Selon l’étude les humains ont déjà causé l’extinction de 83% des mammifères sauvages et environ la moitié de toutes les plantes.  La majorité de la biomasse des plantes est conservée dans le bois des arbres, la déforestation intensive explique donc comment nous avons réussi à en détruire la moitié.

“J’ai été choqué de constater qu’il n’y avait pas déjà une estimation complète et holistique de toutes les différentes composantes de la biomasse”, a déclaré l’auteur principal Ron Milo. Milo a dit qu’il mange maintenant moins de viande en raison de l’impact environnemental massif du bétail sur la planète.

Sources : pnas.org  ecowatch   mnn

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *