Les fibres alimentaires: La carence des ‘omnivores’

Le plus souvent nous connaissons les fibres alimentaires en tant que remède efficace contre la constipation chronique. L’importance et les bienfaits des fibres vont bien au-delà.

Pourquoi en manger?

Elles sont indispensables au bon fonctionnement du transit intestinal et favorisent l’activité bactérienne dans le côlon. Leur consommation a été reliée à une réduction des risques de plusieurs maladies chroniques mortelles:  sources (1 et  2)

  • maladie cardiaque,
  • de diabète type II,
  • certains types de cancer.

De plus les fibres alimentaires nous donnent la sensation de satiété, ce qui lie leur faible consommation à l’accumulation de poids.

Où est-ce qu’on trouve les fibres alimentaire?

Les fibres sont des substances résiduelles provenant des parois cellulaires des végétaux. Notre alimentation ‘Occidentale’ a donné une place de plus en plus importante aux produits animaux. La viande, le lait et les œufs sont très denses en terme de calories, mais ne contiennent pas de fibres. Cela pose un problème car cette nourriture dense nous laisse avec ‘moins de place’ pour manger assez de fruits et légumes qui sont riches en fibres.

Les végétaux qui en contiennent le plus sont les céréales complets et les légumineuses. Même si vous êtes végétalien ce n’est pas certain que vous consommez assez de fibres. Voici une liste d’aliments riches en fibres.


Cet article fait partie de la série “Tous les arguments contre le véganisme”, où nous examinons avec un œil critique l’océan d’idées reçues et de désinformation qui entourent le véganisme. Consultez la catégorie ‘Les arguments’ pour trouver les autres articles et souscrivez-vous à notre Newsletter juste en dessous et suivez notre page Facebook pour les articles à venir.  Est-ce qu’il y a un argument sur lequel vous voudriez voir un article? Dites-nous dans les commentaires ici en dessous, ou envoyez-nous un message sur notre page.

 

 

 

Aleks Evtimov

Je suis le créateur et le gestionnaire des communautés 'Plus d'Arbres Moins de Connards', 'Je ne suis plus un mouton', 'L'univers est en nous' et 'More Trees Less Assholes'. Depuis cinq ans nous utilisons les réseaux sociaux ensemble dans le but de donner une voix à ceux qui n'en ont pas. Je créé du contenu sur la déforestation, le changement climatique, le bien être des animaux et la pollution et grâce à vos interactions ces informations atteignent des millions de personnes chaque année. J'aime bien toucher à d'autres problèmes modernes, tels que l'intelligence artificielle et son impact sur l'économie et les réseaux sociaux et leur impact sur notre société et nos systèmes politiques.

Write a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *