Les environnementalistes ont une place cruciale dans l’histoire de notre espèce

Beaucoup de gens savent qu’il faut protéger et respecter l’environnement naturel, mais peu de gens se rendent compte que la situation actuelle est extrêmement urgente. Je pense que ces personnes qui sont conscientes de la gravité de la situation se trouvent dans une position extrêmement importante d’un point de vue historique.

Tout d’abord, la capacité de réfléchir sur des problèmes tels que la déforestation ou le changement climatique n’est pas répandue, c’est aussi le cas avec d’autres problèmes qui s’étendent sur de grandes échelles. Durant notre évolution nous n’avons jamais eu besoin de faire face à ce type de problèmes et nous n’avons pas forcement évolué d’une manière qui nous permet de concevoir et de réagir adéquatement face à ce genre de situations.

Une crise fondamentalement humanitaire

Pourtant ces problèmes touchent tout le monde. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, les environnementalistes ne se battent pas pour la survie de la nature, mais plutôt pour la survie de l’espèce humaine. La vie sur Terre a déjà connu de graves cataclysmes et elle a réussi à survivre. Par contre la civilisation humaine dépend d’un équilibre fragile que nous sommes en train de perturber.  Personne n’a envie de perdre sa maison à cause d’une inondation, pourtant la hausse du niveau de la mer met en péril la vie d’une grande partie de la population mondiale. Les villes les plus peuplées du monde se trouvent sur les côtes et sont directement menacées par la hausse du niveau de la mer. Donc durant ce siècle on peut s’attendre à des vagues de migrations à des échelles sans précédent dans l’histoire humaine.

De plus, la destruction de l’environnement et le changement climatique en particulier sont déjà en train de mettre énormément de pression sur l’agriculture mondiale et la situation ne va que s’empirer sauf si nous ne prenons pas des mesures urgentes et réellement efficaces. Personne ne veut voir des millions de gens mourir à cause de la famine ou de la guerre, mais la crise environnementale nous mène dans cette direction à grande vitesse.

Une nouvelle étude a estimé que si nous ne réduisons pas nos émissions de gaz à effet de serre, jusqu’à 75 % des habitants de la planète pourraient être victime de vagues de chaleur meurtrières en 2100 ! Imaginez le chaos qui sera provoqué par ce genre d’éventements météorologiques extrêmes bien avant cette date. Nous observons déjà des migrations significatives à cause des chaleurs insoutenables dans plusieurs pays, tels que le Pakistan.

L’éveil de la conscience écologique

Il est crucial que les personnes qui s’en rendent compte de la gravité de la situation fassent quelque chose pour changer la trajectoire de notre civilisation. Notamment la chose la plus importante seraient d’informer le grand public, car cette crise ne peut être résolue qu’à travers tous nos efforts. D’un côté, nous participons tous à la destruction environnementale et nous devons changer notre manière de vivre et plus précisément notre manière de consommer. Mais ce genre d’initiatives ne peuvent pas réussir à nous sortir de la crise, nous devons également mobiliser nos institutions démocratiques et pour y parvenir, une majorité des gens doivent être sensibilisés à l’urgence de la situation qui se déroule devant nos yeux.

Je crois que si la majorité des gens se rendent réellement compte des conséquences de notre inaction, nos sociétés commenceront à se transformer beaucoup plus rapidement. Personne n’a envie de laisser ses enfants dans un monde marqué par l’insécurité, la famine et la guerre

Ce réveil des consciences aura lieu uniquement si les gens qui comprennent les problèmes aujourd’hui font le nécessaire pour sensibiliser la population. La capacité de percevoir l’importance de ces problèmes n’est pas répandue, mais la capacité d’orienter nos priorités et d’agir quotidiennement et encore plus rare. Si tout le monde avaient ces capacités, nous ne serions pas dans cette situation précaire. Les personnes qui possèdent ces capacités ont donc la responsabilité d’agir afin d’informer, de sensibiliser et d’organiser un maximum de personnes de leur entourage. Si vous avez lu cet article jusqu’ici vous faites sans doute partie de ces personnes.

Je sais que c’est très difficile d’imaginer que nos petits efforts peuvent influencer l’histoire de l’humanité, mais je crois que que ça soit le cas. Je sais que cette responsabilité peut sembler trop lourde, mais il n’y a pas besoin de paniquer. N’essayons pas d’être parfaits, tentons juste de faire un peu mieux tous les jours.

Aleks Evtimov

Je suis le créateur et le gestionnaire des communautés 'Plus d'Arbres Moins de Connards', 'Je ne suis plus un mouton', 'L'univers est en nous' et 'More Trees Less Assholes'. Depuis cinq ans nous utilisons les réseaux sociaux ensemble dans le but de donner une voix à ceux qui n'en ont pas. Je créé du contenu sur la déforestation, le changement climatique, le bien être des animaux et la pollution et grâce à vos interactions ces informations atteignent des millions de personnes chaque année. J'aime bien toucher à d'autres problèmes modernes, tels que l'intelligence artificielle et son impact sur l'économie et les réseaux sociaux et leur impact sur notre société et nos systèmes politiques.

Write a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *