Les élections européennes sont cruciales pour la protection de l’environnement

Les élections européennes auront lieu ce dimanche. J’ai envie de vous donner deux conseils généraux qui peuvent éventuellement être plus utiles qu’une analyse des programmes de tous les partis belges et français.

VOTEZ

Tout d’abord, je sais que cela a l’air super banal, je sais que vous l’avez déjà entendu, mais vous devriez vraiment sortir ce dimanche et voter, quel que soit le parti que vous choisissez de soutenir.

À travers les États membres, les élections européennes sont notoires pour leur faible taux de participation ( en Belgique les élections sont obligatoires ), ce qui constitue un réel problème pour nos institutions. Malgré le pouvoir croissant du Parlement européen, les citoyens ont toujours le sentiment que leur vote ne ferait pas grand-chose pour influencer la politique de la bureaucratie de l’UE. Un bon nombre des personnes qui finiront par voter ce week-end seront sceptiques vis-à-vis de l’UE et voteront pour des partis qui luttent activement pour réduire davantage le pouvoir de notre Union. Si nous ne votons pas, nous allons contribuer à l’affaiblissement de l’Union, ce qui n’est pas une bonne nouvelle pour l’environnement.

Les États individuels ont beaucoup moins d’influence sur la scène internationale que l’UE en tant qu’un marché unifié et qu’un législateur géant. Les décisions de l’UE n’influencent pas seulement l’Europe, mais le monde entier. Si nous ne sommes pas heureux de l’impact des corporations sur les institutions européennes, nous n’allons certainement pas améliorer la situation en affaiblissant leur pouvoir. La plupart de nos pays ne peuvent pas lutter efficacement contre les industries extrêmement puissantes des combustibles fossiles, les multinationales et les géants de la technologie. Nous ne sommes peut-être pas d’accord sur la manière dont l’UE a fait son travail jusqu’à présent, mais cela signifie que nous devons reconquérir ces institutions et les faire défendre nos intérêts. Kurzgesagt a produit une superbe vidéo qui explique à quel point notre participation aux élections européennes est cruciale. Après l’avoir regardée, parlons un peu plus sur les types de partis que vous pourriez envisager de soutenir.

Je suppose que si vous lisez cet article sur l’un de mes blogs, vous êtes une personne qui est très préoccupée par la crise environnementale et qui aimerait voir une action sérieuse de la part de nos politiciens. Si vous considérez que certain parti est tout aussi préoccupé que vous et adopte le type de solutions que vous jugez nécessaires pour résoudre cette crise, votez évidemment pour eux. Dans mon cas, je ne pense pas qu’un parti dans le pays où je vote représente exactement le type de politique que je voudrais voir mise en œuvre. Donc je fais face à un petit dilemme.

Tous les partis de gauche reconnaissent l’existence et l’importance de la crise écologique, mais la plupart d’entre eux ne l’ont pas mise au centre de leurs campagnes. Les verts placent clairement l’environnement au centre de leurs préoccupations, mais je ne trouve pas qu’ils proposent des solutions économiques assez radicales. Je veux voir des politiciens qui sont prêts à défier des grosses sociétés et qui n’ont pas peur d’adopter des lois qui diminueraient leurs bénéfices ou qui vont à l’encontre des principes sacrés du marché libre. Donc, d’une part, je veux voter vert et, d’autre part, j’ai envie de voter pour les partis plus à gauche qui ont une approche plus dure vis-à-vis du pouvoir corporatif, même si leurs plateformes ne sont pas centrées sur la protection de l’environnement. Je ne peux vraiment pas vous dire quel choix est le meilleur, cela dépend de vos opinions politiques et du climat politique de votre pays. Mais lisons cette brillante citation de Noam Chomsky et voyons comment elle se rapporte à cette question :

Je vous ai amené à lire cet article pour deux raisons. Je voulais vous motiver à aller voter et en même temps, je voulais briser vos illusions que le simple vote serait un moyen suffisant de changer la politique de l’UE. Peu importe le parti pour lequel vous choisissez de voter, si vous vous souciez de la crise écologique, vous devez faire plus. Les entreprises polluantes investissent des millions dans le lobbying en faveur de lois qui leur soient bénéfiques et contre des réglementations importantes qui pourraient nous aider à nous en sortir de la crise écologique. Nous devons participer à ce processus en tant que citoyens et commencer à communiquer avec nos élus. Nous devons exercer une pression sur nos élus et nos institutions au nom de la Terre, des forêts, des animaux et de nos concitoyens. Bien sûr, allons voter ce week-end, mais entre ces élections et les prochaines élections, assurons-nous de tenir les pieds de nos élus au feu. Faisons-leur savoir que notre vote n’est pas une carte blanche. S’ils voudraient avoir à nouveau notre soutien dans quatre ans, ils devront prouver qu’ils sont prêts à prendre des mesures sérieuses pour s’attaquer à ce qui est sans doute le problème le plus important de notre vie: la crise environnementale.

Si vous allez voter de toute façon, essayez peut-être de convaincre un de vos ami de voter également. Partagez l’article et déposez un commentaire sur Facebook afin que davantage de personnes puissent le voir.

SouteneurDepuis
Fabio K. 06/2016
Bradley Davis04/2017
Sandra Debosschere05/2017
Yordan Petkov06/2017
Marinella Cara07/2017
Danielle Marsh03/2018
Annie Andreoletti04/2018
Mel Picard08/2018
Sven Steinert09/2018
Veronique Thellier11/2018
Devin Ford11/2018
Brittany Morris11/2018
Christiane Hoyos12/2018
Kylie Bull01/2019
Claudia Borges01/2019
Glen Hootman01/2019
Sébastien Thirard02/2019
Frédérique Moors02/2019
Steve the Bartender02/2019
Angélique Fonteneau03/2019
Barbara Zimmerman03/2019
Marit Enge04/2019
Jana Novak06/2019
Shannon Hanaway08/2019
Lea Jenny08/2019
Mathias 08/2019
Guro Elvenes08/2019
Sébastien THIRARD08/2019
Tanja Meschkat08/2019

Aleks Evtimov

Je suis le créateur et le gestionnaire des communautés 'Plus d'Arbres Moins de Connards', 'Je ne suis plus un mouton', 'L'univers est en nous' et 'More Trees Less Assholes'. Depuis cinq ans nous utilisons les réseaux sociaux ensemble dans le but de donner une voix à ceux qui n'en ont pas. Je créé du contenu sur la déforestation, le changement climatique, le bien être des animaux et la pollution et grâce à vos interactions ces informations atteignent des millions de personnes chaque année. J'aime bien toucher à d'autres problèmes modernes, tels que l'intelligence artificielle et son impact sur l'économie et les réseaux sociaux et leur impact sur notre société et nos systèmes politiques.

Write a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *