L’aliment qui va nourrir le monde

La famine et la malnutrition affectent toujours une très grande partie de la population mondiale. De nombreux scientifiques craignent que ces problèmes seront exacerbés par les effets du changement climatique. Les populations qui sont déjà parmi les plus vulnérables sont très souvent celles qui sont les plus touchées par l’instabilité climatique. La population mondiale continuera à croître, tandis que la superficie des terres cultivables disponibles va baisser. L’humanité devra trouver des manières efficaces pour se nourrir. Nous devons produire plus de nourriture en essayant de réduire notre empreinte écologique au maximum possible. Nous ne pouvons pas compter uniquement sur les terres cachées dans les forêts. Si nous continuons à détruire les forêts à rythme actuel nous allons empirer d’avantage les conséquences du changement climatique qui perturbe déjà la production agricole. Est-ce qu’il y a un aliment qui a les qualités nécessaires pour secourir les populations les plus touchées par la sécheresse et la famine qui la suit?

Nous savons déjà que les légumineuses sont en train de nourrir le monde, même si la vaste majorité de la production mondiale est destinée à l’élevage d’animaux. Mais la question, que les journalistes de DW se sont posés dans un excellent documentaire, est de savoir quelle plante légumineuse est la plus capable de nourrir l’humanité. Leur réponse, c’est les lentilles.

Tout d’abord, il faut savoir que la plante des lentilles est très résiliente et pousse le mieux dans des conditions très sèches. Elle demande très peu de ressources, mais arrive à condenser une grande quantité de protéines et de fer dans ses graines. Les lentilles excédent la quantité de fer des autres légumineuses, ce qui les rend idéales pour notre santé. Le documentaire de DW montre comment des différentes cultures subsistent sur une alimentation axée sur les lentilles. Je vous recommande de voir le documentaire (disponible en anglais sur Youtube), il souligne une série de problèmes qui menacent la culture des lentilles et présente des diverses solutions possibles.

L’introduction de la plante dans l’agriculture de régions qui deviennent plus arides pourraient sauver la vie de millions de personnes et leur permettra de continuer à garder leurs habitions. Mais les lentilles sont menacés dans les régions où elles sont cultivées pendant des siècles. Des chercheurs travaillent pour améliorer la performance de la plante également dans des conditions plus humides. Car oui, pendant que certains endroits manquent de pluie durant des années, d’autres endroits qui cultivaient traditionnellement des lentilles voient un climat inhabituellement humide.

La popularité des lentilles est en train d’augmenter en Occident. De plus en plus de personnes diminuent ou éliminent leur consommation de viande et voient les lentilles et les légumineuses en général, comme remplacement idéal. Cette tendance est directement liée à la problématique du réchauffement climatique, la consommation de produits animaux cause des effets de serre et contribue considérablement à la déforestation.

Si je pense à l’alimentation du futur, j’ai envie de voir une grande efficacité. D’un côté il est important de produire et de faire circuler la nourriture afin de nourrir le maximum de personnes avec une alimentation adéquate et d’un autre côté il est crucial de produire cette nourriture avec le moindre impact sur l’écologie.  La nourriture végétale sera sûrement un élément clé de l’alimentation du futur, mais elle ne sera pas le seul. La production de nourriture avec l’aide des techniques de permaculture jouera également un rôle très important. La permaculture nous donnera la possibilité de créer des écosystèmes qui produisent des quantités de nourriture croissantes, et qui abritent une riche biodiversité et stockent du carbone en même temps.

Aleks Evtimov

Je suis le créateur et le gestionnaire des communautés 'Plus d'Arbres Moins de Connards', 'Je ne suis plus un mouton', 'L'univers est en nous' et 'More Trees Less Assholes'. Depuis cinq ans nous utilisons les réseaux sociaux ensemble dans le but de donner une voix à ceux qui n'en ont pas. Je créé du contenu sur la déforestation, le changement climatique, le bien être des animaux et la pollution et grâce à vos interactions ces informations atteignent des millions de personnes chaque année. J'aime bien toucher à d'autres problèmes modernes, tels que l'intelligence artificielle et son impact sur l'économie et les réseaux sociaux et leur impact sur notre société et nos systèmes politiques.

Write a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *