La ville de New York a déclaré la guerre à l’industrie pétrolière

La ville de New York a décidé de se mettre en tête de la lutte contre le changement climatique en déclarant la guerre à l’industrie du pétrole. Le maire de la ville, Bill de Blasio a annoncé sa stratégie qui comprend deux axes d’action. D’un coté il vise à faire un désinvestissement important ( environ 5 milliards de dollars) en retirant l’argent des fonds de pension des compagnies pétrolières. L’autre mesure est une attaque directe en justice contre cinq compagnies majeures, le but est d’obtenir le payement de dommages.

Cette annonce n’a pas été reçue avec le même enthousiasme de la part des administrateurs des fonds de pension. Certains fonds de pension préfèrent de ‘s’engager’ avec les compagnies pétrolières et de les pousser à modifier leur comportement. Le maire de New York ne croit pas aux promesses de l’industrie et voit leurs investissements dans des énergies renouvelables comme purement symboliques. Il est clair que ces compagnies n’ont pas l’intention de changer leurs politiques, au contraire. La nouvelle administration à Washington a enhardi les compagnies pétrolières en dérégulant l’industrie. Ces mêmes compagnies font ce qu’elles peuvent pour recevoir l’autorisation de forer dans les réserves naturelles et sur le long de la côte américaine.

Pourquoi est-ce que New York s’engage à mener cette bataille contre l’industrie la plus riche sur Terre ? Ce n’est pas seulement une question de convictions politiques de la part des dirigeants. Comme la plupart des grandes villes du monde, New York se trouve au bord de l’océan et sent déjà la menace du niveau de la mer qui ne cesse d’augmenter. La ville essayera d’utiliser son poids économique pour s’opposer aux compagnies qui menacent son existence.

Mais pourquoi est-ce que les compagnies pétrolières sont responsables des dégâts causés par le changement climatique, si nous sommes tous en train de profiter des produits pétroliers? Au cours des trois dernières années des journalistes ont fait des travaux remarquables pour exposer le fait que certaines sociétés pétrolières étaient au courant de la science liée au changement climatique et comprenaient tout à fait leur part dans l’altération du climat de la planète. Au lieu de partager leurs recherches avec le public, ces compagnies ont financé des campagnes de désinformation massive dans le but de manipuler l’opinion public. Cette action totalement irresponsable nous a coûté du temps précieux que nous ne pouvons plus récupérer. Espérons que les tribunaux réagiront d’une manière effective… Espérons que ce n’est pas trop tard…

Voici ce que Bill de Blasio a annoncé: ”Cette ville se lève… Nous allons prendre nos propres mesures pour protéger nos citoyens… N’attendons pas ! ”

Malheureusement nous devrons attendre. Le procès en justice prendra sûrement beaucoup de temps, probablement de nombreuses années. Nous avons déjà eu un exemple très similaire avec l’industrie du tabac qui a réussi à cacher la vérité sur les effets des cigarettes pendant des décennies. Les procès contre ces compagnies ont duré pendant de longues années avant d’aboutir aux conclusions raisonnables. Les scientifiques des grands compagnies pétrolières étaient au courant du fait de brûler des combustibles fossiles provoque le changement climatique, tout comme les scientifiques des compagnies de tabac savaient que fumer cause le cancer des poumons. La ville de New York a dépensé des milliards pour faire face aux dommages causé par le changement climatique et continuera à dépenser des milliards dans l’avenir, elle cherche à tenir les entreprises responsables de ces coûts.

Sources : nytimes   theguardian

Aleks Evtimov

Blogueur. Créateur de www.veganews.eu

  1. Henry Cornil

    L’intention est à la fois louable et sincère. Le tout, c’est de savoir ce qu’une mégalopole comme New York pourra effectivement faire pour diminuer sa consommation de produits pétroliers.

Write a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *