Berlin est en train de devenir une “Ville éponge”

Les villes ne sont pas un environnement naturel et ils n’agissent pas comme tels : ils absorbent la chaleur et repoussent l’eau.

L’idée de base de la ‘ville éponge’ est de garder l’eau de pluie dans la ville. Quand l’eau s’évapore par la suite, la ville se refroidit. Carlo Becker est l’architecte derrière cette transformation. Pour nous l’eau est une ressource qui ne devrait plus être jetée, elle devrait rester dans la ville.

Dans un environnent naturel l’eau de pluie est retenue par le sol et par la végétation. Contrairement à ce qu’on pourrait croire toute cette eau ne disparaît pas en profondeur, la majorité de l’eau de pluie fini par s’évaporer à travers les arbres, les autres plantes et le sol.  Ce processus d’évaporation refroidit les alentours d’une manière considérable. Les villes ne rentrent pas dans ce cadre naturel. Comme l’eau ne peut pas être absorbée par le béton, elle est récoltée par les égouts et amenée hors de la ville.  L’idée de la ville éponge est de garder l’eau là ou elle tombe afin d’imiter son cycle naturel. Les façades et les toits des bâtiments sont recouvert de verdure. Des tranchées à coté des rues ont été transformées en zones humides.

Rummelsburg, un quartier de Berlin, est devenu un exemple vivant de ce concept. Les toits des bâtiments sont recouverts de plantes avec une couche de sol de quelques centimètres. L’eau excessive est portée vers sol où elle trouve une couche de sol épais, qui fait environ 80 centimètres et qui couvre les garages souterrains. Le quartier a totalement quitté la pratique traditionnelle de gestion de l’eau d’orage. A la place d’évacuer l’eau dans les égouts, ils la dirigent vers les tranchées vertes où elle peut être absorbée par le sol en profondeur.

Source: Bloomberg Businessweek, vous pouvez voir la vidéo en suivant ce lien.

Pendant les canicules vous pouvez vraiment sentir la fraîcheur ici. Il fait beaucoup plus frais que dans d’autres parties de la ville à cause de l’évaporation. Vous pouvez dire que c’est une climatisation naturelle.

Beaucoup d’autres quartiers ont suivi l’exemple de Rummelsburg et ont commencé à se transformer aussi. Pour l’instant la ville n’est pas une éponge parfaite. Berlin était complètement inondé cet été par une des plus fortes pluies que la ville a jamais connu. Dans ce contexte là, la mise en œuvre du concept de la ‘ville éponge’ pourrait remédier à ces nouveaux défis, qui ne seront qu’amplifiés par le changement climatique.

Aleks Evtimov

Je suis le créateur et le gestionnaire des communautés 'Plus d'Arbres Moins de Connards', 'Je ne suis plus un mouton', 'L'univers est en nous' et 'More Trees Less Assholes'. Depuis cinq ans nous utilisons les réseaux sociaux ensemble dans le but de donner une voix à ceux qui n'en ont pas. Je créé du contenu sur la déforestation, le changement climatique, le bien être des animaux et la pollution et grâce à vos interactions ces informations atteignent des millions de personnes chaque année. J'aime bien toucher à d'autres problèmes modernes, tels que l'intelligence artificielle et son impact sur l'économie et les réseaux sociaux et leur impact sur notre société et nos systèmes politiques.

Write a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *