100 % végan, c’est possible?

Est-ce qu’on peut mener une vie complétement végane ? Ceci dépendra de la manière qu’on va définir ce que c’est d’être végan. Si nous réfléchissons en termes absolus  : ‘quelqu’un qui est végan ne cause aucun mal aux animaux’, l’objectif devient impossible. Le fait que végétaliens et végans utilisent toujours des produits comme les ordinateurs et les smartphones ou bien le fait qu’ils roulent en voiture est souvent utilisé pour prouver l’hypocrisie des végétaliens. Si notre existence continue à causer des dégâts sur l’écosystème, le véganisme, n’est-il rien d’autre qu’une illusion qui nous fait juste se sentir mieux?

Si vous voulez vous sentir parfait, le véganisme n’est pas le bon chemin pour vous.

Le véganisme n’est pas une finalité précise qu’on peut atteindre en faisant X ou Y. Déjà par rapport à ce qu’on mange et boit la liste de produits est plus large que ce que la plupart des gens s’imaginent ( viande, produits laitiers, œufs et miel). Des produits comme le vin et la bière peuvent contenir des produits animaux tel que la gélatine, le blanc d’œuf, la caséine etc. De plus, certains produits comme l’huile de palme ne contiennent pas de produits animaux, mais sont pour autant la cause de la mort et souffrance de millions d’animaux sauvages chaque année. Est-ce que l’huile de palme est végan parce qu’elle ne contient pas de produits animaux ou est-ce qu’elle n’est pas végane à cause de la déforestation qui vient avec?

Le véganisme ne se limite pas à notre alimentation, nous utilisons directement des produits animaux de beaucoup d’autres manières. Les exemples comme l’ivoire, le cuir, la laine, la fourrure, le soie sont évidents, mais d’autres sont plus cachés. Les produits cosmétiques sont le plus souvent testé sur des animaux. C’est le même cas pour une grande majorité des  médicaments en pharmacie qui ont aussi été testés sur animaux. Et puis, il y a tous ces produits, qui ne sont pas directement liés aux animaux, mais causent pourtant la mort et la destruction et pollution de l’habitat de tous les animaux. Le pétrole qu’on utilise dans nos voitures et nos usines, les métaux précieux et les terres rares qui composent nos produits technologiques.

Par où commencer ?

Manger végétalien ne va pas résoudre tous les problèmes de notre société de consommation et ne peut pas être notre seule solution à la crise environnementale. L’idée que le monde naturel n’est qu’une commodité de consommation est inhérente au capitalisme. Je ne peux pas contrôler ou effacer d’un coup le système politique corrompu qui protège l’exploitation et la dévastation de notre planète.

Ceci dit, 60 milliards d’animaux sont tués chaque année directement dans l’industrie de la viande, du lait et des œufs, et cela sans compter les innombrables victimes de la déforestation et la pollution causées par cette industrie néfaste.  Manger végétalien est quelque chose que je peux très facilement faire tout les jours et m’opposer ainsi à ce processus destructif.  L’inefficacité de la conversion de calories végétales en calories animales fait que l’impact environnemental des produits animaux est énorme. N’oublions pas que ce sont des produits de ‘luxe’  dans le sens où nous n’avons pas un besoin vital de les consommer. Ceci est encore plus le cas dans les pays occidentaux où nous avons un choix abondant d’alimentation. Je peux facilement choisir de remplacer les protéines de la viande avec les protéines dans les lentilles, ou les oméga 3 du poissons avec des oméga 3 trouvés  des grains de lin ou les algues. Ce que je ne peux pas faire si facilement c’est d’acheter un ordinateur ou un smartphone qui contient que des produits éthiques et qui n’est pas programmé à se casser prématurément. Nous pouvons manger végétalien est continuer en même temps à nous battre pour un monde meilleur à tous les niveaux.

Revenons sur notre question de base, si on peut se considérer 100% végan… Nous ne devrions pas réfléchir en termes absolus, mais à la place regarder le véganisme comme un processus de prise en conscience et d’action. Par être végan j’entends le fait de s’efforcer vers le moins de souffrance pour les animaux et dans ce sens là, 100% végan c’est possible. Ne pas consommer de la viande, des produits laitiers et des œufs est un excellent premier pas pour diminuer drastiquement notre participation dans la souffrance des animaux et la destruction de notre précieuse planète.


Cet article fait partie de la série “Tous les arguments contre le véganisme”, où nous examinons avec un œil critique l’océan d’idées reçues et de désinformation qui entourent le véganisme. Consultez la catégorie ‘Les arguments’ pour trouver les autres articles et souscrivez-vous à notre Newsletter juste en dessous et suivez notre page Facebook pour les articles à venir.  Est-ce qu’il y a un argument sur lequel vous voudriez voir un article? Dites-nous dans les commentaires ici en dessous, ou envoyez-nous un message sur notre page.

Aleks Evtimov

Je suis le créateur et le gestionnaire des communautés 'Plus d'Arbres Moins de Connards', 'Je ne suis plus un mouton', 'L'univers est en nous' et 'More Trees Less Assholes'. Depuis cinq ans nous utilisons les réseaux sociaux ensemble dans le but de donner une voix à ceux qui n'en ont pas. Je créé du contenu sur la déforestation, le changement climatique, le bien être des animaux et la pollution et grâce à vos interactions ces informations atteignent des millions de personnes chaque année. J'aime bien toucher à d'autres problèmes modernes, tels que l'intelligence artificielle et son impact sur l'économie et les réseaux sociaux et leur impact sur notre société et nos systèmes politiques.

Write a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *