Voici pourquoi les chiliens croient au changement climatique

Le Chili est un des pays qui a été le plus touché par le changement climatique et la situation ne cesse d’empirer.

Le climat, contrairement à la météo est très facilement prévisible, car il ne change que très lentement. Un endroit qui est généralement sec durant l’été, restera probablement sec pendant l’été. Le climat chilien ne suis plus son rythme naturel et tout le monde s’en aperçoit. En 2015, le pays a connu un climat extrêmement chaotique, la région désertique d’Atacama qui est un des endroits les plus secs du monde, a été frappée par des pluies torrentielles qui ont causé des inondations. De nombreux habitants ont perdu leurs maisons.

Entre temps, les régions humides du pays qui abritent des forêts luxuriantes ont été touchées par des périodes de sécheresse qui ont provoqué des incendies. L’instabilité climatique perturbe la faune et la flore d’un des endroits les plus bio-diverses au monde.

“Nous assistons à une catastrophe environnementale massive”, a déclaré Luis Mariano Rendon, directeur du groupe environnemental Accion Ecologica, devant l’agence de presse de l’AFP.

Des arbres qui mettent des centaines d’années à maturer ont été perdus. Les arbres d’une variété locale du pin sont considérés comme faisant partie du patrimoine naturel unique du Chili. La sécheresse a également eu un impact sur l’économie locale qui dépend de la période humide.

La position géographique du Chili est assez particulière, le pays s’étale sur 4200 kilomètres, mais même à son endroit le plus épais il ne fait que 350 km. Ceci expose le pays à une variété de climats océaniques très différents, qui sont tous soumis à la volatilité atmosphérique. Le pays se trouve dans une situation horrible qui illustre parfaitement les mécanismes du changement climatique, notamment le fait qu’il rend les éventements météorologiques extrêmes beaucoup plus fréquents. Peut-être ces régions peuvent voir des anomalies climatiques de telle ampleur quelques fois par siècle ou une fois tous les quelques siècles, mais pour les chiliens le climat extrême est en train de devenir la nouvelle norme. En janvier les pires incendies de forêt de l’histoire du Chili ont déchiré le pays, ravageant plus de 2 300 milles carrés. La sécheresse persiste..

“Il n’y a personne qui n’a pas été affecté par le changement climatique, directement ou indirectement, ici au Chili “, dit Matias Asun, directeur de Greenpeace Chili.

Le ministre de l’Environnement du Chili, Marcelo Mena, a déclaré qu’on observe déjà des anomalies de 2 degrés Celsius dans certaines parties du Chili, et dit qu’il n’y a pas de place pour le déni du changement climatique.

Le Chili développe rapidement son secteur écologique. Les énergies renouvelables produiront au moins 80% de son énergie d’ici 2050. Malheureusement, le changement climatique est un problème qui ne peut pas être résolu par un seul pays. Nous voyons partout dans le monde que les nations qui sont les plus affectées par le changement climatique ne nient pas son existence et prennent des mesures urgentes pour le stopper. Mais ils ne peuvent pas réussir seuls, car tous les pays du monde contribuent au problème. Souvent les pays qui contribuent d’une manière très disproportionnée ne veulent pas agir efficacement pour diminuer leurs émissions ou pour compenser les pays qui en souffrent. Nous pouvons résoudre le problème du changement climatique seulement si nous agissons tous ensemble et d’une manière urgente.

Sources: npr   climatenewsnetwork

 

Aleks Evtimov

Blogueur. Créateur de www.veganews.eu

Write a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *