Une nouvelle vidéo de Greenpeace démasque les dégâts causées par l’industrie de l’huile de palme

L’analyse des images collectées par des satellites dans la région de Papua, suggère qu’environ 4 000 hectares de forêt tropicale ont été défrichés dans la concession de PT Megakarya Jaya Raya entre mai 2015 et avril 2017, soit près de la moitié de la superficie de Paris. Greenpeace a publié des photos et des vidéos (ci-dessous) prises en mars et avril 2018 qui montrent l’échelle de la déforestation massive dans cette concession d’huile de palme contrôlée par le groupe Hayel Saeed Anam (HSA). Les images sont également prises dans des zones où le développement est interdit par le gouvernement indonésien.  Beaucoup de grandes marques se sont engagées à éliminer les produits liés à la déforestation des forêts tropicales de leurs chaînes de production, mais ces nouvelles découvertes de Greenpeace montrent qu’ils sont en retard.

“Il y a quelques semaines, nous avons demandé à de grandes marques comme Pepsi et Nestlé de confirmer qu’elles tiennent leurs promesses d’arrêter d’acheter de l’huile de palme aux entreprises qui détruisent les forêts, mais ces images montrent qu’elles sont encore loin de leurs objectifs”. a dit  Diana Ruiz, responsable de campagne chez Greenpeace USA. “Les marques doivent s’assurer que leurs chaînes d’approvisionnement sont exemptes de déforestation et la seule façon de le faire est de surveiller de manière proactive et d’appliquer leurs normes de non-déforestation.”

“Depuis plus d’une décennie, les marques affirment qu’elles comptent ‘nettoyer’ leur huile de palme, des entreprises comme Unilever et Nestlé prétendent être des leaders de l’industrie, alors pourquoi achètent-elles encore de l’huile qui provient des destructeurs de forêts comme le groupe HSA?  a ajouté Richard George, militant de la protection des forêts chez Greenpeace UK.

L’enquête intervient alors que le gouvernement indonésien a tenté de défendre l’industrie de l’huile de palme contre les mesures prises par le Parlement européen pour décourager l’utilisation de ce produit dans les biocarburants pour des raisons environnementales.

Toutes les entreprises énumérées par Greenpeace dans leur enquête ont pris des engagements publics pour mettre fin aux activités de déboisement dans leurs chaînes d’approvisionnement respectives. Un porte-parole d’Unilever a déclaré: “Suite aux récentes enquêtes et au suivi des activités du Groupe HSA, nous avons conclu que le groupe n’a pas répondu d’une manière satisfaisante aux accusations. Comme nous n’avons constaté aucun progrès conforme à notre politique d’approvisionnement en huile de palme durable, nous avons suspendu le placement de toute nouvelle commande de Pacific Inter-Link et d’Arma Food Industries, les fournisseurs du Groupe HSA, jusqu’à ce que les allégations soient traitées. ”

Beaucoup de personnes décident de boycotter les produits qui contiennent de l’huile de palme, mais si vous continuez à en consommer il est important de faire savoir aux compagnies qu’en tant que consommateurs vous exigez des produits durables qui reflètent les engagements que ces compagnies ont fait publiquement.

Vous pouvez voir plus de photos sur le site de Greenpeace.

Palm Oil Supplier Destroys Forest in Papua

WATCH and SHARE this devastating new footage of deforestation if you think more people should be concerned with this destruction.Location: Papua (Indonesian region)Who's destroying it? A palm oil supplier to Mars, Incorporated, Nestlé, PepsiCo. and UnileverRead more: ecowatch.com/massive-deforestation-in-indonesiavia Greenpeace International

Публикувахте от EcoWatch в Петък, 27 април 2018 г.

Source  : ecowatch    telegraph

Aleks Evtimov

Je suis le créateur et le gestionnaire des communautés 'Plus d'Arbres Moins de Connards', 'Je ne suis plus un mouton', 'L'univers est en nous' et 'More Trees Less Assholes'. Depuis cinq ans nous utilisons les réseaux sociaux ensemble dans le but de donner une voix à ceux qui n'en ont pas. Je créé du contenu sur la déforestation, le changement climatique, le bien être des animaux et la pollution et grâce à vos interactions ces informations atteignent des millions de personnes chaque année. J'aime bien toucher à d'autres problèmes modernes, tels que l'intelligence artificielle et son impact sur l'économie et les réseaux sociaux et leur impact sur notre société et nos systèmes politiques.

  1. Gábor Szelényi

    Cher Aleks, beau travail. Mais j’ai la reserve suivante:
    La narrative se veut denoncer la deforestation et blamer l’expolitant d’huile de palme. Seulement, l’illustration la contredit.

    Regardant la sequence meme, l’ecologist y voit des mesures de preservation environnementales examplaires:
    – barrages isoplethique anti-eboulement,
    – terrassements anti-erosion,
    – utilisation unique de matieres organiques biodegradables,
    – minimum transport,
    – minimum manutention et intervention mechanique;
    – petite taille (4.000 ha correspond a une petit ferme aux Etats-Unies et en Russie).
    Visiblement, tout a ete perevue au prealable pour une reforestation aisee apres fermeture. Vivement que les europeens prennent autant de soin de leur environnement!
    Quand l’image et la parole discordent, c’est forcement l’image qui remporte. Dans le cas present, la sequence video dementit la narrative a un tel point que l’on se demande quel est le veritable but de Greenpeace. Est-ce qu’elle veut denoncer, ou bien, propager la production de l’huile de palme?

Write a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *