Du lait de vache sans la vache ?

Les rayons des supermarchés ont déjà changé beaucoup grâce a une série de laits végétaux qui deviennent de plus en plus populaires. De nombreuses personnes ont décidé d’arrêter de consommer des produits laitiers en raison de l’exploitation des animaux. Une nouvelle alternative du lait maternel des animaux se présentera bientôt au consommateurs, mais cette fois-ci on parle de lait de vache sans vache ni veau, de lait de chèvre, de lait de chamelle ou de n’importe quel autre mammifère, même d’un mammouth.  Et encore une fois, aucun animal ne serait impliqué dans la production de ces laits !

Ces laits seront produits par la fermentation de la levure, un micro-champignon unicellulaire. Ce champignon est génétiquement modifié, son ADN comprend désormais des gènes de mammifère ce qui le rend capable de produire de nombreuses protéines présentes dans le lait y compris la caséine, la β-lactoglobuline et la lactalbumine.  La compagnie Perferct Day décrit le processus comme celui utilisé pour brasser la bière artisanale. Le lait produit de cette manière aura une grande partie des propriétés du lait de vache ce qui veut dire qu’il pourra être utilisé pour fabriquer des produits comme les fromages les yaourts etc. Le lait ne contiendra pas de lactose, du cholestérol ni de cellules de pus ou autres contaminants trouvés dans les laits des animaux.

Je suis certain que beaucoup de personnes estiment que tout produit issu d’une modification génétique est forcement dangereux pour la santé ou pour l’environnement et ils trouveront que ce produit est par conséquence dégueulasse. Je comprend leur scepticisme, mais je pense comme dans tout, il ne faut pas généraliser, mais plutôt examiner les cas particuliers avec un regard objectif. Mon objection à la commercialisation de certains OGM est principalement basée sur leur effet sur l’environnement : notamment l’utilisation de pesticides et la production de toxines qui nuisent aux populations d’insectes. Dans le cas de cette levure, l’effet positif sur l’environnement de cette technologie sera énorme. En théorie, ce produit réduirait les émissions de gaz à effet de serre ainsi que la terre nécessaire pour produire ces produits laitiers d’une manière colossale.

Ma question c’est : Est-ce que vous achèteriez un tel lait?  En tant que végétaliens, est-ce que vous aurez envie de boire du lait ou de manger du fromage qui ne nécessitent pas l’exploitation d’un animal? Et en tant que personnes qui consomment actuellement des produits laitiers, est-ce que vous seriez intéressées à essayer ce produit? Personnellement, je suis quelqu’un qui mangeait beaucoup trop de fromage et le fait de devenir végétalien a été très positif pour ma santé, du coup j’ai un peu peur que je finirai par retrouver mes anciennes habitudes alimentaires. Néanmoins, je suis quand même très intéressé par ce produit, même si ce n’est que par curiosité. Je suis également très enthousiaste car j’estime que l’introduction de ces nouvelles technologies nous permettra de réduire notre impact sur l’environnement d’une manière considérable.

Sources : acs.org  qz