Six des meilleurs climatologues américains se réfugient en France

L’initiative «Make Our Planet Great Again» du Président français Emmanuel Macron a attiré quatorze chercheurs en climatologie, dont six sont issus des universités américaines prestigieuses.

Les scientifiques ont postulé pour s’installer en France afin de réaliser des projets sur la science du climat dans les meilleurs laboratoires de recherche du pays. Selon un communiqué de presse du ministère français de l’Enseignement supérieur et de la Recherche les chercheurs sélectionnés incluent certains des plus brillants talents scientifiques américains dans ce domaine : Alexey Fedorov, professeur à Yale, , James Clark, expert climatique de l’Université de Duke, Chien Wang de MIT, William Dewar de Florida State University, Ashley Ballantyne de l’Université de Montana, Marion Carrier de l’Université de Ashton.

En provenance de 7 pays différents, ces 14 lauréats viendront rejoindre les laboratoires du C.N.R.S., de l’I.R.D., du C.E.A., de l’IRSTEA, de l’Université Paris-Diderot et de l’I.M.T. Mines Albi-Carmaux dans les prochains mois. Les projets qu’ils portent sont de très haut niveau et concernent des sujets particulièrement importants, comme l’impact du changement climatique sur la biodiversité, la compréhension de l’évolution de la zone de transition clé entre les Andes et l’Amazonie, l’impact de la fonte de la banquise sur la circulation océanique, l’amélioration des processus de pyrolyse de la biomasse, ou encore le stockage d’énergie par conversion du CO2, …)” –  a déclaré le Ministère de lʼEnseignement supérieur,
de la Recherche et de lʼInnovation.

Des chercheurs provenant d’universités de plusieurs autres pays, dont le Canada, la Japon, le Pérou, l’Arabie Saoudite, le Royaume-Uni ont également été sélectionnés.

Macron a présenté pour la première fois «Make Our Planet Great Again» l’année dernière, après que le président Donald Trump ait annoncé son intention de retirer les États-Unis de l’accord climatique de Paris.  Évidement ceci est une excellente opportunité pour le Président français de gagner de la popularité sur la scène mondiale et il l’a saisi sans hésitation. Même si ce geste est motivé par ses ambitions politiques, il aura des conséquences positives sur la recherche dans le domaine de la protection de l’environnement. L’Allemagne a décidé de rejoindre la France dans cette initiative:

L ‘Allemagne a annoncé l’an dernier souhaiter rejoindre l’initiative Make Our Planet Great Again. Elle a lancé un appel d’offre similaire, dont les résultats sont annoncés conjointement aujourd’hui. 13 lauréats ont été sélectionnés par l’Allemagne. L’animation scientifique de ce programme sera franco-allemande. En France, cette animation sera confiée au C.N.R.S..’

Sources : enseignementsup-recherche.gouv.fr

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *