Faire du cuir sans blesser des vaches ?

Une compagnie start-up appelée Modern Meadow a mis au point un moyen de brasser du cuir dans un laboratoire sans nuire aux animaux.

Andras Forgacs, PDG et fondateur de Modern Meadow explique comment ça marche :

« Nous avons développé une souche de levure, un cousin de la levure que nous utilisons pour brasser de la bière, qui peut produire du collagène par fermentation. Le collagène qui se trouve dans la peau des animaux est le bloc principal de la construction biologique de cuir. Ensuite nous assemblons ce collagène dans une gamme de matériaux qui deviennent notre ‘bio-cuir Zoa’. ”

Durant les derniers mois, la compagnie a amélioré sa technologie de telle sorte que ses cuirs peuvent être brassés en utilisant l’équipement qui se trouve dans les installations de fermentation commerciales. C’est un pas important qui facilitera la commercialisation du nouveau cuir. Modern Meadow a conclu un partenariat avec une grande compagnie chimique européenne Evonik dans le but d’accélérer la production du cuir et de développer d’autres produits à base de levure.

Source : Modern Meadow

La société n’a pas encore dévoilé les noms des designers qui ont commencé à travailler avec ce nouveau produit, mais on présume qu’il s’agit d’une centaine de designers des secteurs de la mode, du sport et des automobiles. L’industrie du cuir sera sans doute perturbée par l’introduction et le développement de cette nouvelle technologie.

Il faut seulement deux semaines pour créer ce cuir dans une usine, ce qui est beaucoup moins de temps comparé au temps nécessaire pour élever des animaux. La peau des animaux doit passer un processus chimiquement intense qui nuit à l’environnement et à la santé des travailleurs. Le cuir fait à partir de levure peut prendre n’importe quelle texture, couleur ou épaisseur. Selon les producteurs ce produit révolutionnaire peut servir dans toutes les applications du cuir traditionnel et même au delà.

Le cuir cultivé en usine promet plusieurs avantages par rapport à la peaux d’animaux. Le produit est fabriqué dans des feuilles pratiques avec des bords droits, plutôt que les formes irrégulières des peaux animales. Il n’y a pas de marques, cicatrices ou autres défauts qu’on trouve sur une peau réelle. Tout cela réduit considérablement le gaspillage et améliore la qualité du produit. N’oublions pas de souligner un des avantages principaux: aucun animal n’a souffert dans la production de ce produit.

La levure est génétiquement modifiée pour produire du collagène. Ceci est encore une preuve que les avancées de la technologie de la génétique peuvent avoir des effets très positifs quand ils sont appliqués d’une manière ingénieuse et responsable. Le développement de levure génétiquement modifiée nous permettra de synthétiser une grande variété de produits. Une autre compagnie travaille sur le développement de laits produits par la levure.

Sources: cnbc  onegreenplanet geneticliteracyproject.org

Aleks Evtimov

Blogueur. Créateur de www.veganews.eu

Write a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *