Est-ce que le changement climatique peut apporter la paix sur terre?

L’histoire nous l’a montré plusieurs fois, pour que nous soyons unis nous avons besoin d’avoir un ennemi commun. Afin d’assurer leur survie, les humains de la préhistoire étaient unis au niveau de la tribu. Avec le temps nous avons gardé ce concept de la tribu, mais nous l’avons progressivement élargi pour inclure de plus en plus de personnes, nous avons créé les notions de clans, religions, nations…Ces catégories nous ont permis de nous rapprocher et de travailler pour des causes communes avec un nombre croissant de personnes, mais en même temps elles ont créé une rupture avec d’autres groupes de personnes qui appartiennent à un autre clan, une autre religion ou une autre nation. Des chefs de guerre et des dictateurs autoritaires ont souvent diabolisé d’autres pays ou certains groupes de personnes dans le but de consolider leur pouvoir.   Ces divisions entre les humains ont été exploité pour créer d’innombrables conflits et guerres qu’on continue à voir jusqu’aujourd’hui. La crise environnementale pourrait nous pousser à réexaminer les différentes catégories que nous avons établi à travers l’histoire et peut nous aider à adopter une nouvelle identité basée sur notre humanité commune.

La crise environnementale et le changement climatique en particulier sont des problèmes globaux que nous n’avons jamais dû affronter dans notre passé. La pollution des eaux ne connaît pas de frontières, la circulation de l’air ne peut pas être arrêtée avec des murs et le climat est un système global, une seule entité. Une nation peut décider de diminuer sa pollution, mais si le pays voisin continue à polluer les deux pays vont en souffrir. C’est pareil pour les émission de gaz à effet de serre, la gestion des matériaux radioactifs etc. Si la grande majorité des pays n’avaient pas banni l’utilisation de CFC (Chlorofluorocarbure) en adoptant le Protocole de Montréal la destruction de la couche d’ozone aurait déjà causé une catastrophe écologique mondiale. Quand nous avons des problèmes globaux, nous devons également implémenter des solutions globales. Il suffit qu’un pays refuse de prendre de bonnes mesures préventives pour que toute l’humanité en souffre. Les défis de la crise environnementale vont soit unir tous les peuples de la Terre dans un cadre de coopération intensive et urgente soit ils vont nous propulser dans une période de guerres apocalyptiques.

Prenons le cas du changement climatique. Si nous ne faisons rien pour atténuer les effets du changements nous pouvons être certains que cette crise aboutira à une explosion de conflits armés. D’un côté l’instabilité du climat provoque des famines et d’autre part la montée du niveau de la mer provoque des crises de migration. Si nous pensons qu’à présent nous avons un problème de réfugiés, il est difficile d’imaginer l’ampleur du problème d’immigration quand les villes surpeuplés des côtes commencent à devenir inhabitables à cause de la montée du niveau de la mer. Nous sommes déjà en train de voir les premières crises engendrées par le changement climatique. C’est difficile d’attribuer la guerre en Syrie totalement aux effets du changement climatique, mais ce qui est certain c’est que la sécheresse exceptionnelle qui a touché la région a joué un rôle central dans la déstabilisation du pays. Les problèmes environnementaux continueront à accentuer tous les problèmes économiques, politiques et sociaux que nous n’avons pas réussi à résoudre.

Le changement climatique provoquera les pires vagues d’immigration

Si nous commençons à comprendre que l’ombre de la crise environnementale éclipse toutes nos différences, nous avons une chance de diriger l’humanité vers un meilleur avenir. Si nous souhaitons faire face aux défis environnementaux nous avons besoin de renforcer notre coopération et de concentrer nos efforts dans la mise en place de solutions durables. Nous ne pouvons pas résoudre nos problèmes environnementaux si nous continuons à investir des milliards dans l’industrie de l’armement. Nous ne pouvons pas continuer à perdre notre temps et notre énergie en perpétuant les fautes du passé. Ce n’est pas un problème que nous pouvons laisser aux générations futures, il demande de l’action urgente. Si nous n’arrivons pas à diminuer drastiquement nos émissions de gaz à effet de serre nous allons déclencher des mécanismes qu’on ne peut pas renverser, le changement climatique deviendrait incontrôlable. La crise environnementale est l’ennemi commun dont l’humanité a besoin pour mettre de côté nos différences. Si nous n’arrivons pas à faire ce pas vers la coopération et l’unité nous allons condamner l’humanité à vivre la période la plus sombre de notre histoire.

Le pergélisol, une bombe sous la glace arctique

Aleks Evtimov

Blogueur. Créateur de www.veganews.eu

Write a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *